TEST 15 JOURS

Virginie Maire (Sybel) : “Notre application compte 20 000 abonnés deux mois après le lancement de l’offre payante”

Un an après le lancement de son application de contenus audio, Sybel a mis en place une offre payante, malgré les résultats mitigés de ses concurrents sur ce modèle. Sa fondatrice, Virginie Maire, détaille sa stratégie, le financement de la société et son développement à l'international.  

Par Mégane Gensous. Publié le 22 septembre 2020 à 16h56 - Mis à jour le 11 janvier 2021 à 10h31

Sybel a déployé son offre payante environ un an après son lancement, alors que d’autres acteurs ont récemment abandonné ou fait pivoter ce modèle. Quelle est votre stratégie pour parvenir à l’imposer ? 

À partir du mois de juin dernier, nous avons commencé de manière progressive à installer un paywall, d’abord pour les utilisateurs de longue date, plus tard pour les nouveaux utilisateurs. L’offre payante, à 3,99 euros par mois ou 39,99 euros par an, est intervenue environ un an après le lancement de l’application Sybel, mais le service a toujours été présenté comme une offre premium accessible gratuitement à ses débuts.

Il fallait en effet du temps pour expliquer le positionnement,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Sybel était la deuxième application de podcasts la plus installée en France sur Android fin 2019

Dossiers

Les acteurs du podcast n'arrivent pas à imposer le modèle de l’abonnement

Binge Audio lance une offre payante

L’ACPM certifie la diffusion de cinq nouveaux éditeurs de podcasts