TEST 15 JOURS

Stephan Loerke (WFA) : “L’écosystème digital de la publicité est actuellement inefficace”

Manque de transparence sur leurs investissements médias et parfois d'efficacité, problèmes de brand safety et de fraude, perte de confiance envers leurs partenaires... les annonceurs se montrent de plus en plus critiques vis-à-vis de la publicité en ligne. Stephan Loerke, CEO de l'association mondiale des annonceurs, met en garde le marché et pointe ses défaillances, sans passer sous silence la responsabilité des marques.

Par Mégane Gensous. Publié le 10 septembre 2018 à 14h20 - Mis à jour le 10 septembre 2018 à 14h20

 

Quelles sont les problématiques concernant la publicité en ligne qui préoccupent le plus les annonceurs ?

La transparence, la fraude, la protection des données sont autant de sujets cruciaux actuellement pour les annonceurs. Mais il y a un sujet en particulier qui mobilise énormément les annonceurs – et ce jusque dans les conseils d’administration, pas uniquement au niveau des services marketing – c’est la brand safety. 

Qu’une marque encoure le risque d’être positionnée à côté de contenus djihadistes, pédophiles ou autre, est inacceptable pour une entreprise. La brand safety et tous les autres travers de la publicité en ligne sont liés à la complexité de l’écoysytème actuel et à son manque de transparence. De cette complexité découlent toutes les problématiques du marché : brand safety, visibilité, fraude, coût du média….

En quoi la World Federation of Advertisers est-elle qualifiée pour agir sur ces problématiques ? Quelles sont vos missions ?

Il faut ici rappeler notre composition. La World Federation of Advertisers (WFA) est l’association qui réunit les annonceurs au niveau mondial. Ils sont issus à la fois des très grandes entreprises, donc le top 100 mondial avec des groupes comme Procter & Gamble, Coca-Cola ou Danone, mais aussi d’une soixantaine d’associations nationales d’annonceurs présents dans les plus grands marchés publicitaires, à l’instar de l’UDA en France. Elle s’appuie sur trois bureaux, à Bruxelles,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Etudes gratuit

[Etude WFA] La fraude pourrait représenter plus de 50 milliards de dollars en 2025

Transparence : les conseils du président de la WFA sur les relations agences-annonceurs

La WFA veut aller plus loin que le RGPD

La WFA publie une charte des bonnes pratiques de l'achat média en ligne