TEST 15 JOURS

SDK mobile : mis en demeure par la CNIL, Fidzup et Teemo répondent

Les deux sociétés vendent aux marques des données de comportement et de géolocalisation d'utilisateurs récoltées via des applications mobiles partenaires. A la suite de contrôles réalisés en 2017, la CNIL leur reproche de ne pas recuellir correctement le consentement des mobinautes, mais les deux sociétés affirment avoir pris depuis leurs dispositions.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 19 juillet 2018 à 11h51 - Mis à jour le 19 juillet 2018 à 11h51

La CNIL a annoncé jeudi 19 juillet mettre en demeure Fidzup et Teemo (deux sociétés françaises qui installent leur SDK dans des applications mobiles partenaires pour réaliser le tracking des utilisateurs à des fins de ciblage publicitaire) de recueillir valablement le consentement des mobinautes au traitement de leurs données.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

La société de drive-to-store Singlespot lève 6 millions d’euros auprès d’Iris Capital

Quels SDK publicitaires figurent dans les applications mobiles des éditeurs médias ?

Dossiers

Mobile : qui installe les SDK publicitaires et pourquoi ?

Dossiers

Quelles données les SDK publicitaires recueillent-ils ?