TEST 15 JOURS

Samsung veut accélérer sa stratégie AVOD en France

Le groupe sud-coréen édite Samsung TV Plus, une offre vidéo financée par la publicité qui combine chaînes linéaires et contenus à la demande, disponible sur ses terminaux mobiles et TV connectées depuis fin 2019 en France.

Par Paul Roy. Publié le 27 octobre 2021 à 14h52 - Mis à jour le 03 novembre 2021 à 11h11

Le marché de l’AVOD, longtemps capturé par les offres de replay des grands diffuseurs (M6, TF1…) et Youtube, commence tout juste à émerger en France, avec l’apparition locale d’offres dédiées (Pluto TV, Rakuten TV, etc.). Aux Etats-Unis, le secteur est déjà bien plus mature et structuré, et les constructeurs de terminaux TV ont identifié très tôt une opportunité.

Dès 2015, LG lançait LG Channels, et Samsung dévoilait Samsung TV Plus, sa propre offre de chaînes linéaires intégrée aux Etats-Unis et en Corée du sud. La plateforme a été lancée en France fin 2019, et est aujourd’hui disponible sur 23 territoires. 

Enrichir le catalogue de contenus

Au total, en Europe,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses

Pourquoi TF1 et ProSiebenSat.1 ont rompu leurs relations capitalistiques

Pourquoi les acteurs de l'AVOD linéarisent leurs offres de contenus

Amazon lance son service AVOD IMDb TV au Royaume-Uni

Entretiens

James Brown (Magnite) : “La télévision connectée représente aujourd’hui plus d'un tiers de nos revenus”

Entretiens

Julien Vin-Ramarony (VOD Factory) : "Nous comptons plusieurs dizaines de milliers d'abonnés à chacun de nos services"

Le service d’AVOD allemand ​​Rlaxx TV se lance en France

Décryptages Etudes de cas

Comment M6 a réalisé l’audit carbone de sa plateforme vidéo 6play