TEST 15 JOURS

RGPD : une grande partie du trafic européen toujours sans information de consentement

Près d’un an après l’entrée en application du RGPD, l’information de consentementreste absente d’une part non négligeable du trafic européen traité par Teads et Smart, ce qui complique le ciblage data. Les chiffres ont toutefois fortement progressé depuis septembre, grâce à la démocratisation des consent management platforms (CMP).

Par Aymeric Marolleau. Publié le 29 avril 2019 à 18h54 - Mis à jour le 29 avril 2019 à 18h54

En obligeant les éditeurs à obtenir le consentement “univoque et éclairé des internautes” pour utiliser leurs données personnelles, le RGPD a fait craindre aux acteurs de la publicité en ligne un assèchement de l’inventaire enrichi en data, qui présente de meilleurs revenus qu’un simple ciblage contextuel. Pour tenter de limiter le risque, l’IAB Europe a mis en place en mai 2018 le transparency & consent framework (TCF) et demandé aux éditeurs d’installer sur leurs sites des consent management platforms (CMP), afin de transmettre l’information sur le consentement des internautes à leurs partenaires (lire sur notre site). 

Les débuts furent timides, puisque quatre mois après l’entrée en application du RGPD, Smart et Teads ne disposaient de l’information de consentement que pour environ la moitié de leur trafic (web desktop et mobile) en Europe et en France, d’après les chiffres qu’ils avaient bien voulu partager avec mind Media (lire sur notre site).

La démocratisation des CMP favorise l’information de consentement

Alors que le RGPD fêtera bientôt son premier anniversaire,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

L’IAB Europe durcit ses normes en matière de recueil du consentement

64 % des sites d'information français ont une CMP