TEST 15 JOURS

RGPD : Quantcast, Didomi et Commanders Act sont les CMP les plus adoptées par les éditeurs français en juin 2019

Un an après l’entrée en application du RGPD, 80 % des principaux éditeurs français ont adopté une Consent management platform (CMP). C’est l’un des constats de l’étude de mind Media sur la manière dont 68 éditeurs recueillent le consentement de leurs utilisateurs, sur desktop.

 

Par Aymeric Marolleau. Publié le 17 juin 2019 à 10h15 - Mis à jour le 17 juin 2019 à 10h15

Depuis le 25 mai 2018 et l’entrée en application du RGPD, les éditeurs doivent obtenir un consentement “libre, spécifique, éclairé et univoque” de leurs internautes pour recueillir et traiter leurs données personnelles. Début juin, mind Media a passé en revue 68 sites web de 68 éditeurs français, pour la plupart membres d’organisations professionnelles comme Le Geste et le SRI, afin de connaître la façon dont ils recueillent, sur desktop, le consentement de leurs visiteurs et les CMP qu’ils ont adoptées, lorsqu’ils en ont une (voir aussi notre première étude sur le sujet, en novembre 2018).

Les CMP se sont démocratisées

80% des éditeurs de notre panel ont adopté une consent management platform (CMP). Quantcast, Didomi et Commanders Act sont présents chez un éditeur sur deux.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Outils et bases de données

Dossiers

RGPD : 19 éditeurs français ont créé leur propre consent management platform (CMP) en mai 2019

Quelles consent management platforms (CMP) sont enregistrées auprès de l’IAB Europe ?