TEST 15 JOURS

Quelles données les acteurs de la publicité en ligne recueillent-ils 15 mois après l’entrée en application du RGPD ?

Notre nouvelle étude de la Global Vendor List de l’IAB Europe montre que la base légale de l’intérêt légitime perd du terrain sur celle du consentement. Par ailleurs, sous l’effet de la concentration du secteur, neuf sociétés ont quitté le framework.

 

Par Aymeric Marolleau. Publié le 01 juillet 2019 à 10h59 - Mis à jour le 01 juillet 2019 à 10h59

Depuis 15 mois et l’entrée en application du RGPD, les acteurs de la publicité en ligne qui interviennent en Europe s’astreignent à indiquer à l’IAB Europe le type de données qu’ils collectent. Dans le cadre de sa rubrique Research & Data, mind Media étudie régulièrement ces informations pour en tirer plusieurs enseignements : quels acteurs se positionnent sur l’ensemble des finalités prévues par le framework, du stockage de cookies au reporting publicitaire en passant par la personnalisation ? Lesquels se positionnent sur l’ensemble des fonctionnalités, du matching de données offline à la géolocalisation en passant par le cross-device ? (lire nos dossiers de juin 2018 et janvier 2019).

Entre le 7 décembre 2018 et le 26 juin 2019, 59 nouveaux acteurs ont rejoint la Global Vendor List.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Outils et bases de données

Dossiers

RGPD : quelles données les acteurs français de la publicité en ligne recueillent-ils fin 2018 ?