TEST 15 JOURS

Quel bilan tirer pour la publicité native in-image ?

La publicité intégrée au sein des images d'illustration d'article ("publicité in-image") est apparue en France en 2017, sous l'impulsion de sociétés spécialisées et encouragée par certaines agences. Comment se présente ce format et comment l'utiliser ? Quelles performances en attendre ? mind Media a interrogé des acteurs qui l'utilisent - Prisma Media Solutions, Groupe Cerise, MediaCom (GroupM), Amnet France (Dentsu Aegis) - et les deux prestataires spécialisés présents en France. Un tableau comparatif complète ce dossier.

Par Luciana Uchôa Lefebvre. Publié le 09 septembre 2019 à 16h51 - Mis à jour le 11 février 2021 à 21h14

Pratiquement inconnue des agences et des éditeurs en France il y a un peu plus de deux ans, une nouvelle forme de native advertising a séduit certaines marques et des éditeurs : l’in-image. Le format est proposé en France par deux acteurs avec un modèle de régie publicitaire : l’Espagnol Seedtag (120 personnes environ) et plus récemment la start-up française Bliink (13 personnes), qui vient de lever 2,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital et Evolem Start.

Les deux sociétés affirment constater des performances comparables à d’autres formats jugés très engageants, comme la vidéo in-stream ou l’habillage, et des retours sur investissement satisfaisants, voire très satisfaisants. “Les sur-performances de ce format sont largement suffisantes pour absorber son prix, en moyenne supérieure de 25 % à celui des autres solutions de publicité native”, observe Géraldine L’Hénaff, directrice des investissements de MediaCom (GroupM) et du trading digital de GroupM (son profil LinkedIn).

Un nouveau format publicitaire qui capte l’attention

Tous les acteurs sollicités par mind Media déclarent atteindre des taux de visibilité de 70 % minimum.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Top SRI 2018 de l'achat programmatique : Dentsu Aegis et Publicis sont de loin les principaux acheteurs vidéo instream

Observatoire e-pub : les 5 tendances à retenir au S1 2019

La solution de dashboarding des performances publicitaires Pubstack lève deux millions d'euros

Dossiers

Création publicitaire : la DCO en 5 questions