TEST 15 JOURS

Publicité TV en programmatique : positionnements et perspectives en France

Le troisième et dernier volet du cycle de conférences Netineo consacrées au programmatique à la télévision a eu lieu lundi 27 juin. Cette série de rencontres a permis de mettre à jour les initiatives des groupes audiovisuels, des opérateurs et des sociétés de l’adtech pour faire émerger ce mode d’achat automatisé sur la télévision linéaire. Quels sont les enjeux technologiques ? Comment se positionnent les groupes français ? Quels sont leurs objectifs ? mind dresse un bilan des initiatives de NextRadioTV, France Télévisions, SFR, le DSP video Vidéology et AOL.

Par . Publié le 08 juillet 2016 à 12h30 - Mis à jour le 08 juillet 2016 à 12h30

Le développement de la publicité programmatique en télévision devient un objectif clairement affiché par les groupes audiovisuels français. L’enjeu est réel : sur le marché américain, la vente d’espaces publicitaires télévisés en programmatique, possible depuis 2013, représente aujourd’hui 4% des transactions publicitaires pour la télévision, soit 2,5 milliards de dollars en 2015. Aux Etats-Unis, 68 millions de foyers sont potentiellement adressables en programmatique TV et ce mode d’achat pourrait représenter près de 10 milliards de dollars dès 2019, selon les prévisions de Magma Global, citées par Stéphane Gotajner à la conférence Netineo du 27 juin. Et cela ne semble pas avoir dévalorisé le CPM de la télévision : toujours selon les chiffres de Magma intelligence de juin 2016, l’audience de la télévision linéaire aux Etats-Unis a baissé de 8% au premier trimestre 2016, mais le CPM a augmenté de 15%, par rapport au premier trimestre 2015, pour une hausse totale des dépenses publicitaires en télévision de 6%. Au Royaume-Uni, où le marché se développe depuis dix-huit mois, la progression est plus lente : la publicité programmatique en télévision est essentiellement poussée par l’opérateur et diffuseur Sky, qui propose depuis janvier 2015 une offre qui permet de cibler les spots TV en fonction de critères de géolocalisation, et ce marché représente moins de 100 millions de livres sur un marché total de 5 milliards.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind