TEST 15 JOURS

Près de deux ans après son lancement, Madelen, la plateforme SVOD de l’INA, compte 45 000 abonnés

Madelen a été lancée en mars 2020 en substitution de l’offre payante INA Premium. Si le service de vidéo sur abonnement a profité d’un “effet confinement” en 2020, l’INA affirme avoir dépassé ses objectifs un an plus tôt que prévu. 

Par Paul Roy. Publié le 07 janvier 2022 à 13h52 - Mis à jour le 11 janvier 2022 à 16h20

Mi-mars 2020, quelques jours avant le confinement, l’INA annonçait le lancement de son nouveau service de SVOD, baptisé Madelen. La plateforme est un prolongement d’INA Premium, son offre payante BtoC, qui comptait à l’époque 15 000 abonnés. 

Avec un catalogue resserré, de 45 000 contenus sur INA Premium à 13 000 sur Madelen, et une éditorialisation plus poussée, l’ambition affichée était alors de capter un public plus jeune, et de se poser comme complément aux offres des grandes plateformes avec un prix accessible (2,99 euros par mois pour INA Premium, puis Madelen).

Rajeunissement de l’audience

Près de deux ans après son lancement,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Emmanuel Crego
Entretiens

Emmanuel Crego (Values) : "Chaînes de télévision et opérateurs télécoms ont dans l'immédiat des intérêts partagés à ne pas ouvrir l'écosystème audiovisuel à de nouveaux acteurs ou nouveaux services"

Les opérateurs télécoms travaillent sur un code de bonne conduite pour les plateformes de SVOD

Analyses Dossiers

Panorama des solutions technologiques pour développer une offre vidéo en OTT

Analyses Dossiers

Pourquoi les acteurs de l'AVOD linéarisent leurs offres de contenus

Entretiens

Laurent Prud'homme (L'Equipe) : "Nous voulons saisir de nouvelles opportunités de partenariats, à l’image de l'accord de production noué avec Amazon"

Etudes de cas

Comment TV5Monde a développé son offre de vidéo à la demande à l'international

Entretiens

Julien Vin-Ramarony (VOD Factory) : "Nous comptons plusieurs dizaines de milliers d'abonnés à chacun de nos services"

Hors-séries gratuit

[Hors-série] Recomposition du secteur télévisuel