TEST 15 JOURS

Panorama des aides mondiales en faveur des acteurs des médias et de la communication

Plusieurs initiatives ont été annoncées par les pouvoirs publics dans différents pays, à l’échelon régional ou national, pour soutenir l’industrie des médias et de la publicité, dont les revenus devraient être affectés entre 20 et 50 % durant plusieurs prochains mois. Aides financières directes et à la distribution, augmentation des publicités institutionnelles, soutien public, déductions fiscales... mind Media en propose un panorama dans les principaux marchés mondiaux, complété par un tableau comparatif.

Par Paul RoyJean-Michel De Marchi. Publié le 22 mai 2020 à 10h48 - Mis à jour le 19 février 2021 à 17h45

 

En France, des annonces imminentes

Il n’y a pas encore d’aides importantes dédiées au secteur des médias et de la publicité en France. Le Gouvernement a annoncé le 17 mars une série d’aides d’urgence – fiscales, financières et administratives – pour toutes les entreprises basées en France pour réduire l’impact économique du Coronavirus. Elles sont ouvertes également aux sociétés des secteurs des médias, des adtechs et des agences (notre article). Le 18, c’est un accompagnement (non chiffré, mais relativement modeste) qui a été annoncé via les centres nationaux sectoriels (CNC…) et l’IFCIC pour certains acteurs des médias (notre article)

Un nouveau programme d’aides de quatre milliards d’euros, cette fois dédié à toutes les start-up en France, dont celles du secteur des médias et de la publicité en ligne, a ensuite été annoncé mercredi 25 mars (notre article). 

Dans son allocution du 13 avril, le Président Emmanuel Macron a ensuite indiqué (extrait vidéo), que des aides supplémentaires seront mises en place pour certaines entreprises, en citant la culture (qui peut renvoyer aux médias) et l’événementiel, qui renvoie aux agences mais aussi aux médias, évoquant notamment des “annulations de charges et des aides spécifiques” (notre article). Le Gouvernement travaille depuis sur ce point. 

Les éditeurs de presse et plus largement l’ensemble des acteurs des médias et de la publicité sollicitent en coulisse depuis fin mars un appui financier et fiscal de la part des autorités gouvernementales pour soulager leurs difficultés. Ces deux derniers mois, le Gouvernement a procédé à de légers ajustements pour le secteur, mais ne s’est pas encore engagé sur des aides supplémentaires ou structurelles : le ministre a annoncé le versement anticipé des aides à la presse pour donner de la trésorerie aux éditeurs, et annoncé une réflexion en cours sur la réorientation possible du fonds stratégique pour le développement de la presse, et la création de dispositifs fiscaux autres que le crédit d’impôt communication (notre article).  

En effet, il n’y aura pas de crédit d’impôt en faveur de la communication des entreprises à court terme en France. L’interprofession des médias et de la publicité, soutenue par des députés et sénateurs, proposait depuis fin mars l’instauration rapide de ce “crédit d’impôt” – autrement dit une déduction fiscale en faveur des entreprises maintenant leurs campagnes publicitaires. 

Mais dans un contexte de confinement, la mesure a été jugée inefficace par le Gouvernement pour relancer la consommation et la croissance de l’économie (notre article). Elle pourrait en revanche être incluse dans un prochain vaste plan de relance de l’activité économique en France, sans doute mis en place cet été ou à la rentrée. 

surmonter la crise

mind media lance un nouveau “hub” pour comprendre les nouveaux enjeux de la crise économique et publicitaire, présenter les chiffres clés du marché et les initiatives des acteurs afin de surmonter leurs difficultés : lire notre synthèse

Et sur notre site : #Surmonter la crise

“Nous préparons un plan global en faveur de la presse, je le présenterai dans les prochaines semaines”, avait indiqué le 16 avril le ministre de la Culture Franck Riester lors d’un état des lieux du soutien gouvernemental possible en faveur des acteurs des médias et de la culture devant une commission parlementaire (notre article). Son intervention est attendue dans les semaines à venir et les mesures devraient figurer dans le troisième projet de loi de finances rectificative, attendu courant juin.

Pour arrêter ses positions, le ministre pourra s’appuyer sur un nouveau rapport parlementaire. Vendredi 22 mai, …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

La Commission de la culture du Sénat formule plusieurs propositions concernant les aides à la presse

En Suisse, le Parlement a voté des aides d'urgence pour les médias équivalant à 62 millions d'euros

Tribunes gratuit

"Pour une réglementation des plateformes en position dominante"

Vers un plan d'aides européennes en faveur des médias

Facebook attribue ses premières aides pour les petits médias européens