TEST 15 JOURS

Offres payantes en ligne : les éditeurs français en retard

Pour pallier la baisse de leur chiffre d'affaires publicitaire, due notamment à la mainmise de Google et Facebook sur le marché, les médias tentent de développer les abonnements en ligne. mind Media a interrogé 18 éditeurs français pour connaître leur stratégie en matière d'offres payantes et le nombre de leurs abonnés purs numériques. Seuls quatre d'entre eux en ont plus de 50 000.

Par Aymeric MarolleauJean-Michel De Marchi. Publié le 06 septembre 2018 à 18h40 - Mis à jour le 06 septembre 2018 à 18h40

Notre étude se base sur des éléments déclaratifs indiqués par les éditeurs à mind Media entre juillet et août 2018, ainsi que sur des positions officielles ces huit derniers mois, par exemple lors de conférences de presse ou dans des documents officiels. Il en ressort que seulement quatre éditeurs français dépassent les 50 000 abonnés : Médiapart, Le Monde, L’Equipe et, sans doute, Le Figaro, même si ce dernier ne veut pas dévoiler son chiffre exact.

La presse française est en retard sur les offres payantes,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Offres payantes : Google fait un pas vers les éditeurs de presse

Aux Etats-Unis, plusieurs éditeurs rejoignent un service payant pour naviguer sans publicité

Audiences et diffusions

ACPM : le top 25 des versions numériques individuelles de la presse locale en 2017

Observatoire de l’e-pub S1 2018 : Facebook et Google accentuent leur domination sur la publicité en ligne