TEST 15 JOURS

MediaMath menace d’exclure les SSP et adexchanges qui manipulent les enchères programmatiques

Par . Publié le 03 octobre 2018 à 18h34 - Mis à jour le 03 octobre 2018 à 18h34

Certaines DSP semblent s’inquiéter des conséquences de la manipulation des enchères par des SSP et adexchanges sur l’image du programmatique auprès des agences et des annonceurs. Mercredi 3 octobre, MediaMath a ainsi envoyé une lettre aux 50 prestataires avec lesquels il est connecté pour leur demander de cesser de fausser le jeu, rapporte AdExchanger qui reproduit ce document dans sa totalité.

13 pratiques sont particulièrement visées : le bid caching, le mauvais usage du wrapper header bidding, l’ajout de data dans les bidstreams, l’envoi de duplicata de bid requests, ou encore le fait de masquer les domaines. Si un adexchange est surpris à manipuler les enchères, MediaMath le retirera temporairement de sa plateforme. Pour la réintégrer, il devra se soumettre à un contrôle minutieux. En cas de nouvel écart de conduite, la DSP l’exclura définitivement. Au cours de l’année écoulée, MediaMath a déjà interrompu définitivement ses achats auprès d’une poignée d’adexchanges dont les pratiques affectaient ses annonceurs.

MediaMath a pris cette initiative une journée seulement après que plusieurs adexchanges aient envoyé une lettre à Index Exchange afin de lui demander de rendre sa neutralité à son wrapper (lire sur notre site). En août, le même acteur avait déjà été contraint par ses partenaires à mettre fin à sa pratique du bid caching (lire sur notre site).

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Index Exchange met fin à sa pratique controversée du bid caching

La neutralité du wrapper header bidding d’Index Exchange mise en question