TEST 15 JOURS

Libération reconfigure sa commercialisation publicitaire et crée une nouvelle régie

Sous l’impulsion de son directeur général Denis Olivennes, la société veut développer ses revenus publicitaires, un levier jugé insuffisamment exploité. Une régie interne, Libération +, va être créée, la vente programmatique est externalisée et des publicités natives seront testées.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 11 février 2021 à 17h05 - Mis à jour le 11 février 2021 à 18h23

Selon nos informations, Libération vient de conclure l’évolution de la commercialisation de ses inventaires publicitaires. Alors que ses inventaires numériques étaient jusqu’ici confiés à Next Media Solutions, la régie d’Altice, le titre dirigé par Denis Olivennes et Dov Alfon va internaliser la commercialisation de ses supports numériques qui sont vendus directement aux annonceurs au sein d’une nouvelle régie interne, baptisée Libération +.

Quant à la vente indirecte –…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretiens

Denis Olivennes (Libération) : "Nous devrions pouvoir disposer de 25 millions d'euros pour financer notre plan de développement pour trois ans"

Entretiens

Marc Feuillée (Groupe Figaro) : "Le dernier trimestre 2020 a été particulièrement bon pour nos revenus publicitaires numériques"

Analyses Dossiers

Observatoire e-pub SRI-Udecam : une croissance mesurée pour la publicité en ligne attendue en 2021 en raison de contraintes renforcées

Dossiers

Observatoire e-pub SRI-Udecam : un marché publicitaire en ligne en hausse de seulement 3 % en 2020 avec de fortes disparités

La veille de mind Media en janvier 2021 sur les médias en ligne et la vente publicitaire