TEST 15 JOURS

Les stratégies des régies pour tenter de relancer les investissements publicitaires des annonceurs

À la sortie du confinement, les régies publicitaires ont publié des offres commerciales pour convaincre les annonceurs de reprendre leurs investissements publicitaires. Quelles grandes tendances s’en dégagent ?

Par Jean-Michel De MarchiMégane Gensous. Publié le 28 mai 2020 à 12h02 - Mis à jour le 28 mai 2020 à 12h02

L’entrée en confinement du pays a entraîné une annulation massive des campagnes publicitaires prévues. Le recul des revenus des régies publicitaires des régies, estimé à 50 à 80 % en avril, a poussé dans un premier temps ces dernières à mettre à disposition gratuitement de certains annonceurs leurs inventaires invendus .

Elles ont cependant rapidement développé des offres pour contenir l’érosion de leurs revenus, l’impact sur l’année 2020 étant évalué à -20 à -30 % par le SRI. “Nous avons mis en place une stratégie assez offensive et rythmée avec plusieurs nouvelles offres commerciales depuis le 24 mars qui seront disponibles jusqu’à l’été pour inciter les annonceurs à continuer à communiquer malgré le contexte, comme une couverture doublée en print et numérique (“Covid”) ou des campagnes diffusées sur les pics vidéos du Monde (“Prime video 12h/14h et 19h/22h”)”, explique par exemple Elisabeth Cialdella,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind