TEST 15 JOURS

Les éditeurs devront gérer un trafic sans consentement en hausse de 10 à 30 points

Avec le recueil du consentement internaute au dépôt de cookies qui devient plus strict le 1er avril, les éditeurs et leurs partenaires de vente publicitaire pourront adopter différentes stratégies vis-à-vis de ces internautes.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 26 mars 2021 à 6h33 - Mis à jour le 26 mars 2021 à 12h25

Le 1er avril, les règles du recueil du consentement de l’utilisateur seront plus strictes. L’audience qui n’a pas donné son consentement explicite au dépôt de cookies devrait être comprise, selon notre enquête, entre 10 et 30 points de la base de “trafic consenti” actuellement utilisée par les acteurs, c’est-à-dire le trafic expurgé des “adbloqués”, des utilisateurs de Safari, etc.

Que faire de cette audience ? Plusieurs choix s’offrent aux éditeurs  : ignorer cette nouvelle proportion d’internautes,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Tribunes gratuit

Guide contractuel du RGPD (1/4) - Qualification des acteurs : le "qui suis-je ?" juridique essentiel pour vos contrats

gratuit Tribunes gratuit

Guide contractuel du RGPD (2/4) - Nouvelles obligations, nouvelles dispositions contractuelles : les ajouts essentiels attachés à votre qualité

Dossiers

Publicité en ligne : un rapport remis au gouvernement propose différentes mesures très coercitives contre les plateformes

Dossiers

RGPD (1/5): quelles données les acteurs de la publicité en ligne collectent-ils en 2021 ?

Dossiers

RGPD (2/5) : quelles données les SSP, DSP et DMP collectent-elles ?

RGPD (3/5): quelles données les 67 acteurs français de la publicité en ligne récoltent-ils ?

Cookies : 98 des 100 premiers sites médias ont une CMP conforme au TCF v2 au 29 janvier 2021

Cookies : Le Monde et L’Obs ont mis en place un “messaging wall” sur leurs sites

Dossiers

Après cookie : qui sont les acteurs positionnés sur le ciblage contextuel ?

Cookies : les éditeurs pourront solliciter régulièrement le consentement des internautes

Dossiers

RGPD : 10 enseignements après la refonte des CMP des médias en ligne pour le TCF v2

Les dispositifs de live shopping émergent en France