TEST 15 JOURS

Les éditeurs développent leurs contenus pour le jeune public durant le confinement 

Pendant le confinement, des éditeurs réorganisent leurs offres éditoriales pour mieux identifier leurs contenus jeunesse. Les podcasts natifs et les contenus éducatifs font partie des formats plébiscités. mind Media passe en revue les stratégies de Sybel, Bayard, France Télévisions et Radio France sur le numérique et leur impact sur la fréquentation en ligne. 

Par Mégane Gensous. Publié le 31 mars 2020 à 16h55 - Mis à jour le 31 mars 2020 à 16h55

Avec la fermeture des établissements scolaires dès le lundi 16 mars, puis les mesures de confinement prises le lendemain, des familles françaises se retrouvent confinées avec des enfants à occuper. Les éditeurs français ont adapté leur production éditoriale aux conditions du télétravail, en proposant notamment de nouvelles offres de contenus liées au divertissement en confinement (lire notre article sur certaines de ses initiatives). Ces dernières s’adressent aussi à leurs audiences jeunesse, habituelles ou nouvellement attirées par ces contenus. 

Karine Leyzin, directrice des contenus de Sybel, identifie trois types de contenus que les éditeurs peuvent diffuser pendant le confinement : “des programmes pour détendre les enfants dans ce contexte qui peut aussi être anxiogène pour eux ; d’autres pour accompagner les parents dans l’explication de la crise actuelle à leurs enfants ; ainsi que des contenus à vocation pédagogiques,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Claire Hazan quitte Europe 1 pour diriger l'activité de podcasts de Spotify en France

Dossiers

Le marché publicitaire en ligne espère une reprise des investissements en mai

L'audience de Facebook ne baisse pas en France

Dossiers gratuit

Comment les éditeurs adaptent leurs offres éditoriales en ligne pour traiter la crise sanitaire