TEST 15 JOURS

Le marché programmatique est-il devenu plus opaque avec le header bidding ?

Les demand side platform (DSP), aux services des acheteurs médias, sont souvent taxées d’opacité, mise en relief depuis l’adoption par le marché du header bidding. Ces critiques concernent la définition des enchères et la sélection des SSP. mind Media a confronté les points de vue d’une régie, Adverline, et d’une DSP, Mediamath, laquelle promet une initiative pour plus de transparence.

Par Luciana Uchôa Lefebvre. Publié le 05 décembre 2019 à 0h42 - Mis à jour le 11 février 2021 à 21h30

Les plateformes d’achat (DSP), parmi lesquelles DV 360 (Google), Xandr (ex-Appnexus), The Trade Desk et Mediamath, ces acteurs technologiques connectés aux plateformes qui agrègent l’offre (via les SSP), manqueraient de clarté quant à leurs critères de sélection des impressions publicitaires et de définition des enchères ; c’est le constat que font certains acteurs depuis que le header bidding a été adopté par le marché programmatique.

Une responsabilité partagée

Pour comprendre ces critiques, il faut d’abord analyser les conséquences du header bidding pour les acheteurs et les mesures prises en guise de réponse par les DSP.

En mettant en concurrence plusieurs SSP sur le même emplacement publicitaire, le header bidding a considérablement augmenté le volume de requêtes à traiter par les DSP,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

L’ARPP se dote d’une intelligence artificielle pour identifier les manquements des publicités en ligne 

Transparence publicitaire : enjeux et initiatives

Dossiers

Avec Sellers.json, les acheteurs peuvent faire le tri parmi les intermédiaires 

Entretiens

Géraldine L’Hénaff et Laurence Milhau (GroupM) : "La transparence opérationnelle et financière de la publicité programmatique est possible"

Dossiers

Les premières expérimentations de Trust.ID pour apporter une meilleure traçabilité aux campagnes programmatiques

Dossiers gratuit

Ads.txt Scan (1/3) : les éditeurs français ont encore augmenté le nombre de leurs vendeurs et revendeurs programmatiques