TEST 15 JOURS

Le Daily Telegraph veut conditionner une partie de la rémunération de ses journalistes aux abonnements et clics générés

Par Jean-Michel De Marchi avec Paul Roy. Publié le 18 mars 2021 à 17h21 - Mis à jour le 22 mars 2021 à 9h21

Au Royaume-Uni, le Daily Telegraph réfléchit à inclure certains éléments de la rémunération de ses journalistes en fonction du nombre d’abonnements et de clics générés par leurs articles, a rapporté le Guardian lundi 15 mars. Cela concernerait la partie de leurs rémunérations liée à la performance. “Il semble tout à fait normal que ceux qui attirent et retiennent le plus d’abonnés soient les mieux payés”, a indiqué dans un e-mail interne le rédacteur en chef du titre, Chris Evans, admettant que l’élaboration des détails serait “compliquée”, de sorte que “nous ne sommes pas prêts à le faire pour le moment.”

À retenir. Aux États-Unis, Forbes a une démarche similaire dans le cadre de la création de sa plateforme d’édition de newsletters payantes annoncée fin janvier. Le titre envisage de reverser aux journalistes qui éditeront et enverront des newsletters via sa plateforme – en plus du salaire et des avantages d’un emploi plein temps – la moitié des revenus issus des abonnements, et une part des revenus publicitaires en fonction du nombre de pages vues générées.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Aux États-Unis, Forbes va lancer une plateforme de newsletters payantes

SFR propose un outil de mesure de la performance TV issue de ses box