TEST 15 JOURS

L’Autorité de la concurrence estime que Google n’a pas respecté ses consignes sur la négociation avec les éditeurs français

Par Paul Roy. Publié le 24 février 2021 à 17h17 - Mis à jour le 26 février 2021 à 16h43

Dans un rapport dit de “notification des griefs”, l’Autorité de la concurrence estime qu’en signant un accord avec l’APIG, Google n’a pas respecté son ordonnance sur les droits voisins rendue le 9 avril 2020 qui imposait un cadre de négociations entre Google et les demandeurs,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Australie : Google multiplie les accords individuels avec les éditeurs

Droits voisins : Google versera 76 millions de dollars à 121 éditeurs français sur trois ans

Entretiens gratuit

Marc Feuillée (Groupe Figaro) : "Le dernier trimestre 2020 a été particulièrement bon pour nos revenus publicitaires numériques"

Entretiens

Denis Olivennes (Libération) : "Nous devrions pouvoir disposer de 25 millions d'euros pour financer notre plan de développement pour trois ans"

Droits voisins : Google a signé des accords avec Le Monde, Le Figaro, Libération et L'Express