TEST 15 JOURS

Laurent Prud’homme (L’Equipe) : “Nous voulons saisir de nouvelles opportunités de partenariats, à l’image de l’accord de production noué avec Amazon”

Le directeur général du groupe L'Equipe, en poste depuis le printemps, a été directeur d'Eurosport en France et directeur adjoint des acquisitions de TF1. C'est un spécialiste de l'acquisition de droits TV et de l'univers audiovisuel, un axe stratégique pour L'Equipe. Il revient sur les difficultés économiques de l'entreprise en 2020 et le plan social en cours, et présente sa vision pour le groupe et le projet amorcé de transformation numérique. Laurent Prud'homme détaille également sa stratégie, notamment le développement accru de la vidéo et des partenariats de diffusion, la création d'une structure de production audiovisuelle pour Amazon Prime Video, la mise en place d'une marketplace, ou encore la fin envisagée de la distribution de L'Equipe sur les plateformes tierces.
Crédit photo : Bernard Papon - L’Equipe

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 17 septembre 2021 à 14h21 - Mis à jour le 20 septembre 2021 à 10h03

Vous avez intégré le groupe L’Equipe comme directeur général adjoint en janvier 2021 avant d’en être nommé directeur général en mars. La crise sanitaire a eu un impact important sur les médias. Quel bilan en tirez-vous pour L’Equipe ?

Nous sortons d’une période très particulière, avec une pandémie qui a beaucoup affecté le groupe. La baisse des investissements publicitaires a été importante ; nos grands annonceurs, issus des paris en ligne, du tourisme et de l’automobile, ont stoppé ou presque leurs investissements durant plusieurs mois. Les confinements à domicile et l’arrêt des compétitions ont eu un impact sur les audiences, avec une baisse de 30 % d’audience entre mars et juillet 2020 et sur les ventes (entre mars et juillet 2020, la diffusion individuelle payée mensuelle du journal L’Equipe à baissé en moyenne de 18 % par rapport à la même période en 2019, selon l’ACPM, ndlr). Ce contexte a beaucoup pesé. Du jour au lendemain, les activités sportives, qui constituent la matière première de nos contenus, ont été longuement stoppées avant de reprendre dans des conditions particulières. Là où les titres de presse, sites internet et chaînes TV généralistes ont pu s’appuyer sur une actualité abondante autour du Covid-19, ce ne fut pas le cas pour un titre de sport comme le nôtre, S’y ajoutent les pertes dues aux difficultés financières de Presstalis puis sa liquidation. Le groupe a affiché un peu plus de 10 millions d’euros de pertes en 2020.

Laurent Prud’homme

Mars 2021 Directeur général du groupe L’Equipe après avoir été recruté comme directeur général adjoint en janvier

2019 Senior vice president et directeur France à Eurosport

2018 CEO de Eurosport Events

2010 Directeur des acquisitions à Eurosport

2009 Directeur adjoint des acquisitions à TF1

Le contexte social a été difficile avec les salariés du fait de la mise en place d’un PSE. Où en est ce processus aujourd’hui ?

Un PSE n’est jamais une décision facile à prendre, c’est évident, mais il était nécessaire du fait de la situation que je viens de décrire et du problème économique que nous avions à résoudre. Nous avons donc dû mettre en place un plan économies (le montant des économies prévues par le premier plan d’économie annoncé en interne à l’automne 2020 était d’environ 5 millions d’euros selon l’intersyndicale, un montant sans doute proche de celui retenu, ndlr) associé à un projet de développement et de transformation. Nous sommes en train de clôturer le processus du PSE, à savoir la suppression de 56 postes et la création de 12 autres dans les activités numériques. Enfin France Football est passé d’hebdomadaire à supplément mensuel de L’Equipe (chaque deuxième samedi du mois, ndlr). Ce dispositif a pour vocation de préparer l’avenir et vise à transformer le groupe, j’insiste sur ce point. Les bases sont là ; on a pu mesurer l’an dernier la forte capacité de résilience et l’agilité de la rédaction qui a publié un quotidien de qualité tous les jours malgré l’arrêt des compétitions. J’en parle d’autant plus facilement que je n’étais alors pas présent au sein du groupe. La crise sanitaire a été un tournant car elle a permis de considérer le sport dans une dimension globale : comme un sujet de société,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Etudes de cas

Comment TV5Monde a développé son offre de vidéo à la demande à l'international

Dossiers

Les services vidéo associent les modèles économiques pour répondre aux différents modes de consommation

L’Equipe fait évoluer son offre numérique et segmente ses offres tarifaires

Décryptages gratuit

L'Equipe développe de nouveaux podcasts pour enrichir son offre payante en ligne

Amazon va commercialiser la diffusion de la Ligue 1 et Ligue 2 pour 19 euros par mois avec Prime

Après une année 2020 de forte croissance, Brief.me atteint la rentabilité avec 741 000 euros de chiffre d'affaires commercial annuel

Dossiers

Comment les éditeurs travaillent la segmentation de leurs offres numériques payantes

Dossiers

DNI : comment Google a distribué les 140 M€ du fonds pour l'innovation dans l'information en Europe

Dossiers

Les abonnements numériques en très forte progression dans le contexte de crise sanitaire

Abonnements numériques (2/2) : comment les éditeurs ont-ils fait évoluer leurs offres en 2020 ?

Décryptages Dossiers

Abonnements numériques (1/2) : le classement annuel des médias en ligne payants

Mediapart sera le premier média français à proposer un podcast en accès payant sur Spotify

Pierre Louette
Entretiens

Pierre Louette (Les Echos et Le Parisien) : "Nous procéderons à d'autres opérations de croissance externe"

Entretiens gratuit

Louis Dreyfus (Groupe Le Monde) : "Les abonnements en ligne représenteront plus de 50 millions d'euros de revenus pour Le Monde en 2021"

Entretiens

Denis Olivennes (Libération) : "Nous devrions pouvoir disposer de 25 millions d'euros pour financer notre plan de développement pour trois ans"

Entretiens gratuit

Marc Feuillée (Groupe Figaro) : "Le dernier trimestre 2020 a été particulièrement bon pour nos revenus publicitaires numériques"

Abonnements en ligne : Facebook fait le bilan de son soutien à la presse régionale française

Dossiers

Les abonnements numériques aux sites d'actualités progressent fortement en 2020

Entretiens

Julien Vin-Ramarony (VOD Factory) : "Nous comptons plusieurs dizaines de milliers d'abonnés à chacun de nos services"

​​Aux Etats-Unis, CNN va lancer un service de SVOD intégrant des informations en direct