TEST 15 JOURS

L’ARPP veut mieux encadrer l’utilisation de Intelligence artificielle dans la communication en ligne

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 10 janvier 2019 à 10h29 - Mis à jour le 10 janvier 2019 à 10h29

A des degrés différents, l’intelligence artificielle est aujourd’hui abondamment utilisée dans le secteur des médias et de la publicité en ligne, pour le ciblage publicitaire et la relation client d’abord, mais de plus en plus également pour individualiser les messages publicitaires (DCO) et au sein des assistants vocaux.

Le Conseil de l’éthique publicitaire (CEP), instance indépendante associée à l’autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), estime que le terme “IA” est fréquemment utilisé de manière abusive et comporte un risque important pour une publicité responsable.

Dans un long avis détaillé, publié le 3 janvier (consultable ici), l’organe propose notamment trois mesures pour mieux encadrer son usage : l’assimilation du recours abusif du terme à de la publicité trompeuse, deuxièmement l’obligation d’une information du public sur le recours à l’IA dans l’offre de contenus, la délivrance de messages publicitaires ou le recours à des agents conversationnels, et enfin l’audit des algorithmes d’IA pour en identifier les biais ethniques, de genre, ou socio-culturels.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Etudes

Intelligence artificielle : quelles sont les attentes des consommateurs ?

Tribunes gratuit

Claude de Loupy (Syllabs) : "Il faut sortir l’intelligence artificielle de sa tour d’ivoire"

Les Echos développe une stratégie éditoriale et commerciale sur l'intelligence artificielle