TEST 15 JOURS

Label Digital Ad Trust : tous les détails sur la mise en place, ses objectifs, les questions qu’il pose

18 mois après avoir initié le projet d’un label indépendant pour favoriser la qualité des offres éditoriales et publicitaires – et ainsi réorienter les investissements des annonceurs – l’interprofession s’est enfin accordée sur ses modalités. Quels sont les critères et les tarifs pour obtenir le label Digital Ad Trust ? Quelles sont les conséquences attendues sur les formats publicitaires ?

(une version pdf est disponible plus bas en téléchargement pour un meilleur confort de lecture)

Par Aymeric MarolleauJean-Michel De Marchi. Publié le 08 décembre 2017 à 17h34 - Mis à jour le 08 décembre 2017 à 17h34

En juillet 2016, pour lutter contre le développement des adblockers, rassurer les annonceurs quant à la publicité en ligne, et lutter contre la domination de Google et Facebook, le SRI et l’Udecam avaient annoncé leur volonté de créer un label qualité destiné à “évaluer et valoriser la qualité des sites qui s’engagent dans des pratiques publicitaires responsables”.

Choisis en janvier 2017 après un appel d’offres, pour en construire le référentiel, le CESP et l’ACPM – qui auront aussi le rôle de tiers labellisateurs – ont travaillé plusieurs mois, multipliant les réunions avec l’interprofession. Entre-temps, le SRI et l’Udecam ont été rejoints dans leur démarche par l’ARPP, le GESTE, l’UDA et l’IAB France. Jeudi 7 décembre, près de 18 mois après le lancement du projet, les cinq partenaires ont enfin levé le voile sur Digital Ad Trust.

Trois labels sont attribuables

En pratique,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind