TEST 15 JOURS

La mise en place d’ads.txt dans les applications mobiles suspendue à la coopération d’Apple ?

Par . Publié le 05 décembre 2018 à 18h07 - Mis à jour le 05 décembre 2018 à 18h07

L’IAB Tech Lab a annoncé vendredi 30 novembre, à l’occasion de l’Adtech Summit de l’IAB France, la publication des spécifications techniques pour adapter aux applications mobiles ads.txt son système de lutte contre l’usurpation des noms de domaine. AdAge relevait le même jour la principale inconnue entourant cette initiative : les deux principaux distributeurs d’applications, Google et Apple, permettront-ils aux acheteurs d’accéder facilement aux informations partagées dans les stores par les éditeurs ?

Google ayant participé à la rédaction des spécifications, sa participation fait peu de doutes. Celle d’Apple, qui entretient peu de liens avec l’industrie de la publicité en ligne et l’IAB, est plus incertaine. L’entreprise limite par exemple le tracking au sein de son navigateur Safari. AdAge note toutefois que les acheteurs pourraient recourir à une solution alternative, quoique plus complexe et coûteuse : acheter les données nécessaires à des acteurs tiers.

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Dossiers

Ads.txt Scan : huit SSP et adexchanges travaillent en direct avec plus de la moitié des éditeurs et e-commerçants français

Dossiers

Ads.txt Scan : Qui sont les prestataires qui figurent dans le fichier des éditeurs américains et européens ?

83 % des grands sites français ont adopté ads.txt