TEST 15 JOURS

La Commission de la culture du Sénat formule plusieurs propositions concernant les aides à la presse

Sauf rebond, les revenus des médias français devraient diminuer de 20 à 30 % en 2020 du fait du confinement et de la crise économique. Au Sénat, un groupe de travail au sein de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication a présenté ses préconisations d'interventions gouvernementales pour permettre aux éditeurs de presse de mieux faire face à la crise économique et publicitaire, mais aussi pour "préparer l’avenir" : soutien financier, aides indirectes, communications institutionnelles, crédit d’impôt communication, relations avec les plateformes, etc.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 23 mai 2020 à 19h33 - Mis à jour le 04 novembre 2021 à 17h19

L’ensemble des médias et particulièrement ceux de la presse, dont l’économie est déjà fragile, sont durement impactés par l’impact du confinement entre mi-mars et mi-mai et par le retrait des marques annonceurs : les ventes en kiosque ont reculé en moyenne de 10 à 20 % et les revenus publicitaires ont diminué 50 à 80 % entre mars et mai. Les revenus des médias français devraient diminuer de 20 à 30 % en 2020 (notre synthèse sur les conséquences économiques de la crise sur les acteurs médias et publicitaires, et les chiffres à retenir).

Les éditeurs de presse ont vu chuter leurs chiffres d’affaires de 30 à 60 % entre mars et mai et la crise économique qui s’annonce ces prochains mois prolongera encore leurs difficultés.

A l’étranger, différentes mesures ont été mises en place par les gouvernements pour aider les médias (voire notre panorama des aides à la presse dans 16 pays).

En France, les principales associations représentatives des éditeurs (SPQN, SPQR, SNPTV, Geste, SRI…) appuyées par les représentants des marques et des agences de communication (UDM, Udecam, AACC) sollicitent depuis fin mars l’aide des pouvoirs publics. Le Gouvernement a annoncé vouloir prendre le temps d’étudier la mise en place de nouvelles aides à la presse. Ses annonces sont prévues d’ici les prochaines semaines, sans doute en juin.

Dans le cadre de ces réflexions, la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, présidée par Catherine Morin-Desailly (sa fiche au Sénat), a publié vendredi 22 mai les conclusions du rapport d’un groupe de travail mis en place ces dernières semaines pour formuler des propositions afin d’aider les éditeurs de presse à court terme à surmonter leurs difficultés liées au Covid-19, mais aussi à plus long terme à assoir leurs modèles économiques avec des solutions pérennes.

“Les préconisations du groupe de travail visent à permettre à la presse de passer ce cap,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Covid-19 : les conséquences sur le secteur des médias et de la publicité en ligne

Dossiers

Panorama des aides mondiales en faveur des acteurs des médias et de la communication

Entretiens gratuit

Ingrid Couasnon (Smart) : "Les acteurs les plus touchés par la crise sont ceux qui n'avaient déjà pas un modèle rentable"