TEST 15 JOURS

IAS révèle une fraude publicitaire concernant les éditeurs n’ayant pas mis à jour leur fichier ads.txt

Par Paul Roy. Publié le 25 février 2020 à 17h33 - Mis à jour le 25 février 2020 à 17h33

Integral Ad Science, société spécialisée dans l’advérification, a annoncé mardi 25 février avoir identifié un système de fraude publicitaire nommé 404bot. Il utilise la technique du “domain spoofing”, qui consiste à générer de fausses données relatives au navigateur, produire des URL frauduleuses d’éditeurs et ainsi attirer les dépenses médias des annonceurs. Il s’attaque notamment aux sites des éditeurs – de toutes tailles, précise IAS – n’ayant pas audité ou mis à jour leur fichier ads.txt. IAS estime que la fraude a engendré une perte de 15 millions de dollars pour le marché publicitaire et a touché 1,5 milliard d’impressions vidéo. 

À retenir. Pour rappel, le fichier ads.txt, développé par l’IAB Tech Lab pour lutter contre la fraude, est hébergé sur le serveur de l’éditeur et liste les prestataires autorisés à vendre ses emplacements publicitaires. La plupart des éditeurs ciblés par le bot, explique IAS, avaient une liste trop longue et non-actualisée d’acteurs. mind Media a d’ailleurs créé un outil, “ads.txt Scan”, pour cartographier les relations entre éditeurs et prestataires technologiques.

Toutes les ressources liées à cet article
Les Personnalités
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Tribunes gratuit

"La fraude publicitaire est l’affaire de tous"

Entretiens

Michael Tiffany & Éric Clémenceau (White Ops) : “Nous ne faisons pas le même travail que les sociétés d’advérification”

Ce qu'il faut retenir de l'IAB Adtech Summit 2019

Panorama des acteurs de la lutte contre la fraude publicitaire

Les posts sponsorisés de Febreze (P&G) sur Instagram touchent 54 % de faux comptes