TEST 15 JOURS

En Allemagne, Daniel Kretinsky a doublé sa participation dans ProSiebenSat.1 à l’occasion du krach boursier

L'industriel et investisseur tchèque, qui détient CMI France et est indirectement associé au capital du Monde, a profité de l'effondrement des cours de bourse pour dépasser la barre des 10 % au capital de l'un des premiers groupes audiovisuels européens. L'opération est symbolique des mouvements qui pourraient s'amorcer au capital des médias et agences cotés en bourse tant les cours ont chuté, de l'ordre de 30 à 50 %. 

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 17 mars 2020 à 14h16 - Mis à jour le 17 mars 2020 à 14h16

L’industriel tchèque Daniel Kretinsky a augmenté jeudi 12 mars sa participation dans le principal groupe audiovisuel en Allemagne, ProSiebenSat.1, à la faveur de la crise boursière. Alors que la cotation du groupe a chuté ce jour-là de 18,5 %, sa société d’investissement est passée de 5,51 % du capital – dont l’essentiel acquis en octobre 2019 – à plus de 10 % désormais, a relevé le média allemand Handelsblatt.

ProSiebenSat.1 a indiqué dans la foulée y voir un signal positif et une confirmation de sa stratégie de diversification : à côté de ses activités historiques de diffusion audiovisuelle (radio et TV), le groupe s’est orienté ces dernières années vers la production et la vente de contenus audiovisuels et le e-commerce. Il s’est également associé avec plusieurs grands groupes audiovisuels étrangers, notamment le français TF1 et l’italien Mediaset,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Publicité segmentée en TV : le point sur les premiers tests et avancées réglementaires

Tribunes gratuit

"Le marché publicitaire allemand est beaucoup plus décentralisé qu'en France"

Le groupe CMI investit dans ProSiebenSat1 en Allemagne

Des groupements audiovisuels européens pour concurrencer les plateformes ?