TEST 15 JOURS

Emailing, formulaires et analytics : comment respecter le RGPD

Nécessitant un volume de données personnelles important et granulaire pour optimiser leur efficacité, newsletters, formulaires et outils de web analyse comptent parmi les principaux leviers du marketing digital. Lionel Charpin, CEO du cabinet de conseil en marketing digital Empirik, explique en quoi le RGPD va changer les pratiques.

Par . Publié le 12 avril 2018 à 18h38 - Mis à jour le 12 avril 2018 à 18h38

 

L’emailing : nettoyer les bases

 

L’emailing est le premier levier auquel on pense quand on associe RGPD et marketing digital, l’e-mail étant la principale donnée personnelle exploitée en webmarketing. Les CRM doivent plus que jamais être constitués exclusivement de contacts opt-in. Si votre base de données a été enrichie grâce à des techniques “sauvages” (de type growth hacking ou achat de base) ou si vous n’avez pas obtenu le consentement explicite de vos contacts pour leur envoyer une newsletter (en exploitant par exemple la base d’inscrits d’un webinar), deux solutions s’offrent désormais à vous pour être dans les clous du RGPD :

1) Faire le ménage en excluant les contacts non opt-in… mais avec le risque de voir votre base se réduire à peau de chagrin.

2) Envoyer un e-mailing pour obtenir le consentement explicite de vos abonnés pour continuer à leur diffuser votre newsletter.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les directives de l'IAB US en matière de RGPD

Les éditeurs se préparent au RGPD

Tribunes

L'impact du RGPD sur les acteurs médias et publicitaires

Dossiers

RGPD : le consentement internaute en questions

Etudes de cas

France Télévisions se met en conformité avec le RGPD