TEST 15 JOURS

e-Privacy : une nouvelle proposition plus favorable aux acteurs des médias et de la publicité en ligne

La dernière version du projet de réglement e-Privacy formulée par le Conseil de l’Union européenne supprime notamment la notion de consentement au niveau du navigateur.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 04 novembre 2019 à 15h31 - Mis à jour le 04 novembre 2019 à 15h31

Le lobbying des éditeurs de contenus numériques et de leurs partenaires publicitaires contre les premières versions du projet de réglement e-Privacy a fait évoluer les positions tout au long de l’année 2019. Une nouvelle avancée a eu lieu mercredi 30 octobre : le conseil de l’Union européenne,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment le RGPD interagit avec l’actuelle directive ePrivacy ?

Vers un rapprochement du California Consumer Privacy Act avec le RGPD ?

e-privacy : une chute des revenus numériques des quotidiens nationaux de 57 % en 2020 ?