TEST 15 JOURS

Droits voisins : l’intersyndicale de journalistes appelle les éditeurs à négocier

La loi de juillet 2019 prévoit que les journalistes et salariés des entreprises de presse et agences perçoivent une partie de la rémunération versée par les plateformes.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 15 avril 2020 à 19h08 - Mis à jour le 15 avril 2020 à 19h08

Les syndicats de journalistes SNJ, SNJ-CGT, CFDT Journalistes, ainsi que les fédérations internationale et européenne des journalistes (FIJ et FEJ), se disent, dans un communiqué commun publié mercredi 15 avril, “satisfaits des mesures prises par l’Autorité de la concurrence” pour contraindre Google à ouvrir des négociations avec les éditeurs de presse et les agences (notre synthèse),…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Dossiers

Droits voisins : l'Autorité de la concurrence impose à Google de négocier la rémunération des éditeurs

Bataille entre syndicats de journalistes et éditeurs de presse autour de l'application du chômage partiel pour les pigistes

Dossiers

Comment les éditeurs veulent maximiser le revenu par utilisateur avec les paywalls dynamiques

Conseil de déontologie des journalistes : son fonctionnement et sa composition