TEST 15 JOURS

Des groupements audiovisuels européens pour concurrencer les plateformes ?

Par Paul Roy. Publié le 18 février 2020 à 16h54 - Mis à jour le 18 février 2020 à 16h54

Dans une interview aux Échos du lundi 17 février, Thomas Rabe, le PDG du groupe média allemand Bertelsmann, évoque la possibilité d’une fusion de son groupe de télévision RTL avec son principal concurrent en Allemagne, ProsiebenSat.1, pour lutter contre les plateformes. Il appelle également à une réforme de la réglementation en matière de fusions pour rendre ce type de regroupement possible. Contacté par les Échos, ProsiebenSat.1 a rejeté l’idée d’une fusion. 

À retenir. Alors que les alliances entre groupes audiovisuels se limitent jusque-là au développement d’offres communes (Salto en France, Joyn en Allemagne), cette déclaration franchit une nouvelle étape en appelant à des transformations structurelles au sein du secteur pour faire face aux plateformes. Quelques jours plus tôt, en France, le groupe M6 (RTL Group / Bertelsmann) a annoncé qu’il souhaitait ouvrir le capital de Bedrock, sa filiale dédiée au développement de plateformes OTT à d’autres acteurs européens.

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

M6 disposé à ouvrir le capital de Bedrock, sa filiale technologique à l’origine de Salto

L’éditeur suisse Ringier rachète la totalité du capital de la régie publicitaire commune Admeira

Thomas Follin (groupe M6) prend la direction générale de Salto