TEST 15 JOURS

Data : Google serait le plus grand bénéficiaire du RGPD

Une étude objective le sentiment exprimé par les éditeurs de contenus et le marché publicitaire : les nouvelles contraintes européennes autour des données ont favorisé le tracking publicitaire des grandes sociétés technologiques, particulièrement Google.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 15 octobre 2018 à 12h19 - Mis à jour le 15 octobre 2018 à 12h19

Pour le directeur général du Groupe Figaro CCM Benchmark, le constat est déjà fait : “Nous avons toujours expliqué à la Cnil que des contraintes générales supplémentaires autour des données et notamment celles liées au RGPD allaient affaiblir les médias traditionnels et renforcer la domination des plateformes, tout particulièrement Google. Nos pires craintes se sont réalisées : ce texte a déséquilibré un peu plus encore les rapports de force sur le marché”,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Consentement au recueil des données personnelles : le marché français déjà dans la zone grise

Le RGPD va-t-il assécher les inventaires de data ?

RGPD : une grande partie du trafic français toujours sans information de consentement internaute

Le RGPD favorise les accords de second party data au Royaume-Uni