TEST 15 JOURS

Cookies : au 12 avril, les plateformes ne permettent pas de refuser les cookies dès la première interface

Les acteurs technologiques s'appuient sur une exception prévue par le RGPD. La Cnil pourrait être de nouveau tentée de leur appliquer la directive e-privacy, auquel cas le Conseil d'Etat pourra être appelé à trancher.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 12 avril 2021 à 15h55 - Mis à jour le 12 avril 2021 à 18h59

Google et YouTube, Facebook, Amazon, Apple, Microsoft, Twitter, Twitch, TikTok, Pinterest… aucune de ces grandes entreprises technologiques ne permet aux internautes de manifester leur refus au dépôt de cookies et traceurs dès le premier écran de leur interface d’information, peut-on constater sur leurs sites depuis le 1er avril. Au mieux le font-ils au deuxième niveau d’interface.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Cookies : AT Internet obtient une certification pour la mesure d’audience sans consentement

RGPD (5/5) : quels prestataires stockent des cookies et pendant combien de temps ?

Confidentiels

Cookies : le groupe Le Monde met en place une CMP propriétaire pour recueillir le consentement des internautes

Cookies : comment les éditeurs recueillent-ils le consentement des internautes le 1er avril 2021 ?

gratuit Tribunes gratuit

"La nouvelle réglementation liée aux cookies est l'opportunité pour les médias de créer un nouveau dialogue avec les lecteurs"

La Cnil affirme qu’elle jugera de la licéité des cookie walls “au cas par cas”

Analyses Dossiers

Cookies : 70 à 90 % de taux de consentement attendu début avril pour les principaux médias en ligne

Les éditeurs devront gérer un trafic sans consentement en hausse de 10 à 30 points

RGPD (3/5): quelles données les 67 acteurs français de la publicité en ligne récoltent-ils ?

Les CMP ne sont pas brevetables ni aux Etats-Unis ni en Europe

Identifiants alternatifs : Google précise les possibilités d’activation des données propriétaires des éditeurs

Analyses Dossiers

Google et identifiants alternatifs (1/2) : mieux comprendre l'annonce de Google pour l’après-cookie tiers

Cookies : Google perd une première manche contre la Cnil devant le Conseil d'Etat

Cookies : pourquoi la Cnil inflige 100 millions d'euros d'amende à Google et 35 millions à Amazon

[Hors-série en libre accès] Cookies, CMP, ciblage contextuel... les nouveaux enjeux de la publicité en ligne

La CNIL inflige une amende de 3 millions d’euros au groupe Carrefour pour des manquements au RGPD

Dossiers

Après cookie : qui sont les acteurs positionnés sur le ciblage contextuel ?