TEST 15 JOURS

Cookie wall avec alternative : un impact faible sur les audiences, selon Webedia et Prisma Media

Les deux éditeurs français ont mis en place un cookie wall avec alternative payante sur leurs sites, et n’observent pour le moment pas de conséquences majeures sur l'engagement de leurs audiences. 

Par Paul Roy. Publié le 15 avril 2021 à 16h28 - Mis à jour le 07 mai 2021 à 17h42

Au 31 mars, la plupart des éditeurs ont fait le choix de profiter de l’assouplissement des dernières directives de la CNIL en affichant sur leur site une fenêtre de consentement avec un lien “continuer sans accepter” (consulter notre dossier). Sur leurs espaces propriétaires,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Cookies : AT Internet obtient une certification pour la mesure d’audience sans consentement

Confidentiels

Cookies : le groupe Le Monde met en place une CMP propriétaire pour recueillir le consentement des internautes

Cookies : comment les éditeurs recueillent-ils le consentement des internautes le 1er avril 2021 ?

La Cnil affirme qu’elle jugera de la licéité des cookie walls “au cas par cas”

Cookies : au 12 avril, les plateformes ne permettent pas de refuser les cookies dès la première interface