TEST 15 JOURS

Cookie wall : le Conseil de l’Union européenne veut réintroduire l’obligation de proposer une alternative équivalente sur le site de l’éditeur

Les États membres ont finalisé mercredi 10 février leur position commune en vue d’une négociation avec le Parlement européen sur la future directive e-privacy, avec une évolution notable : ils estiment que l’accès gratuit au site conditionné par le dépôt de cookies est seulement possible si une alternative équivalente est proposée par le même fournisseur de contenus

Par Paul Roy. Publié le 18 février 2021 à 18h11 - Mis à jour le 22 février 2021 à 10h42

Le Comité des représentants permanents (COREPER), qui prépare les travaux du Conseil de l’Union européenne – organe qui rassemble les ministres des États membres -, a adopté mercredi 10 février une position commune (voir le document complet) dans le but de négocier avec le Parlement européen sur le projet de directive européenne e-privacy. Principale évolution pour les éditeurs : l’article 20 aaaa réintègre l’obligation “pour le même fournisseur” de proposer une alternative équivalente à l’utilisateur si l’accès gratuit à son site est conditionné par le consentement au dépôt de cookie. …

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Cookies : Le Monde et L’Obs ont mis en place un “messaging wall” sur leurs sites

La Cnil modifie ses lignes directrices sur le consentement des internautes au dépôt de cookies

Dossiers

Cookies : comment les éditeurs recueillent-ils le consentement des internautes au 7 octobre 2020 ?