TEST 15 JOURS

Comment Leroy Merlin a optimisé la visibilité de sa campagne grâce au CPH

Déjà éprouvée en Grande-Bretagne en particulier par le Financial Times, l’idée d’une commercialisation publicitaire au temps passé fait son chemin face au traditionnel CPM. En décembre 2017, la société Qosmik a facturé une campagne vidéo numérique de Leroy Merlin au CPH pour optimiser sa visibilité.

Par Mégane Gensous. Publié le 31 mai 2018 à 16h33 - Mis à jour le 31 mai 2018 à 16h33

Le contexte

En mars 2017, Leroy Merlin diffusait un nouveau film de marque imaginé par BETC Shopper (groupe Havas), “L’aventure d’une vie”, afin de conforter son positionnement sur l’aménagement d’intérieur plus que le bricolage. Le plan média, conçu par Havas Media, comportait plusieurs vagues en télévision, ainsi qu’un volet numérique. “Les campagnes de l’enseigne sont systématiquement accompagnées d’activations vidéo en ligne destinées à maximiser la couverture et la visibilité auprès de la cible (les 25 ans et plus,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

The Economist : les annonceurs encore frileux sur ses offres publicitaires basées sur l’attention

Dossiers

Commercialisation publicitaire au temps passé : premier bilan en Angleterre et projets en France

Tradelab pousse la durée d'exposition comme nouvel étalon publicitaire