TEST 15 JOURS

Comment le groupe de PQR norvégien Amedia a développé la vidéo en direct

En Norvège, le groupe Amedia fédère 74 titres de presse locale et revendique une audience hebdomadaire de 2,2 millions de lecteurs papier et numérique sur une population de 5,3 millions d’habitants. Depuis 2015, l’ensemble de ses rédactions a pris le virage de la vidéo en ligne : celle-ci est devenue une partie intégrante de son offre payante et un important levier d’acquisition de nouveaux abonnés.

Par . Publié le 25 novembre 2019 à 17h52 - Mis à jour le 25 novembre 2019 à 17h52

Contexte

En 2014, le groupe Amedia, l’un des plus importants groupes de presse locale en Norvège, a lancé son identifiant unique transverse pour tous les sites de ses titres locaux, aID. Le but ? “Mieux comprendre nos lecteurs, ce qui les intéresse, les fidélise et, finalement, les pousse à s’abonner”, indique Selmer Nedrelid, head of livestreaming d’Amedia. L’ambition était alors de développer les revenus issus des abonnements numériques pour compenser le déclin du papier et la baisse des revenus publicitaires,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Dossiers

Un bilan mitigé pour les outils de création automatisée et semi-automatisée de vidéos pour les éditeurs

Le Figaro distribue une partie de son offre vidéo sur Molotov

La nouvelle concurrence sur le streaming vidéo va obliger les acteurs à réagir