TEST 15 JOURS

Citroën va favoriser les éditeurs labellisés Digital Ad Trust… sans désinvestir les plateformes

Le label de l'interprofession n'a pas encore permis de réorienter les investissements publicitaires des annonceurs. Le responsable média de Citroën en France annonce cependant avoir donné des instructions à son agence Mediacom pour amorcer une inflexion.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 26 novembre 2018 à 18h50 - Mis à jour le 26 novembre 2018 à 18h50

Philippe Boutron, responsable média de Citroën en France, avait été, parmi les acheteurs médias, l’un des plus ardents défenseur du label Digital Ad Trust, mis en place par l’interprofession pour distinguer les sites d’information respectant 12 critères sur cinq problématiques publicitaires : brand safety,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

L’interprofession dévoile son label qualité des sites internet, Digital Ad Trust

Label Digital Ad Trust : tous les détails sur la mise en place, ses objectifs, les questions qu’il pose

Environ 20 % des candidatures ont été repoussées pour le label Digital Ad Trust

Entretiens

Marc Feuillée (Groupe Figaro - CCM Benchmark) : "Pour l'instant, le label Digital AdTrust n'a eu aucun effet sur les choix d'investissement des annonceurs"