TEST 15 JOURS

[Baromètre Adomik – mind Media] Le marché programmatique européen se reprend très légèrement

En partenariat avec la société spécialisée Adomik, mind Media publie l’évolution moyenne des revenus publicitaires programmatiques des éditeurs français sur différents leviers depuis la mise en confinement mi-mars. Cette semaine, mind se focalise sur les tendances au niveau européen.

 

Par Paul Roy. Publié le 22 mai 2020 à 18h53 - Mis à jour le 22 mai 2020 à 18h53

La pandémie de Covid-19 a beaucoup affecté les revenus publicitaires en ligne des média et le levier programmatique n’y échappe pas. Dans notre premier baromètre adomik-mind Media sur les revenus programmatiques des éditeurs pays européens, publié mi-avril, nous avions identifié plusieurs tendances : 

1. Une baisse brutale des revenus programmatiques en France et en Espagne dès la mi-mars, lors du début du confinement dans ces pays. Puis une stabilisation en semaine 4 et 5 après le confinement (deuxième quinzaine d’avril). 

2. La baisse des revenus a été moins rapide mais continue pour les éditeurs du Royaume-Uni, le confinement étant intervenu plus tard. Les revenus étaient toujours en baisse en semaine 4 et 5 (deuxième quinzaine d’avril) post-confinement.

3. Le CPM a baissé de 30 à 40 % dans la plupart des pays, mais il a été moins touché en Allemagne et aux Pays-Bas.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les revenus programmatiques encore en baisse en troisième semaine de confinement

[Baromètre Adomik - mind Media] Les revenus programmatiques des éditeurs français se stabilisent à - 45 % de leur niveau habituel

Dossiers

La crise remet en cause les revenus minimum garantis versés par les sous-régies aux éditeurs de presse

[Baromètre Adomik-mind Media] Les revenus programmatiques des éditeurs français progressent très légèrement sur ordinateur