TEST 15 JOURS

Apple impose l’opt-in sur l’IDFA : le marché publicitaire réagit

Il y a deux semaines, Apple a annoncé l'introduction d'une fenêtre d'opt-in pour son identifiant publicitaire mobile IDFA, alors que le marché publicitaire craignait sa suppression. La mesure soulève cependant les interrogations du marché publicitaire, qui appelle Apple à se conformer au RGPD.

 

Par Paul Roy. Publié le 03 juillet 2020 à 14h55 - Mis à jour le 03 juillet 2020 à 14h55

Apple a depuis plusieurs années adopté une politique anti-tracking au sein de ses environnements web, mais les applications mobiles semblaient jusque-là épargnées.

Lors de sa conférence pour les développeurs d’application WWDC lundi 22 juin, Apple a présenté sa nouvelle politique de protection de la vie privée. Premier changement : Apple introduira une fenêtre obligatoire de consentement au tracking des utilisateurs pour chaque application sur la mise à jour de son système d’exploitation IOS 14 – la version bêta prévue en septembre -, qui permettra à leurs éditeurs d’accéder ou non à l’identifiant publicitaire IDFA associé à chaque utilisateur.

Autre mesure plus marginale, les développeurs seront dorénavant obligés de renseigner leurs pratiques en matière de protection des données de leurs utilisateurs : type de données collectées, données partagées avec des entreprises tierces ou pas, et éventuellement permettre un opt-out.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Tribunes gratuit

"Concilier header bidding et ID uniques sera le prochain enjeu de monétisation pour les éditeurs"

La plateforme d’attribution sur mobile AppsFlyer lève 210 millions de dollars, la valorisant à 1,6 milliard de dollars

Tribunes gratuit

"Les advertising ID d'Apple et Google, s'ils sont partagés, peuvent constituer une solution optimale de ciblage publicitaire post-cookie" 

Apple requerra le consentement des utilisateurs pour le tracking in-app via l’IDFA