TEST 15 JOURS

Rachel (Sleeping Giants) : “La disparition des cookies tiers pourrait contribuer à réduire le financement des médias haineux”

La cofondatrice de la branche française du collectif anonyme Sleeping Giants, association qui lutte contre le financement par la publicité des discours de haine en ligne, explique ses objectifs et méthodes de travail et s'exprime sur les enjeux de régulation des contenus en ligne.

Par Mégane Gensous. Publié le 05 novembre 2021 à 14h07 - Mis à jour le 08 novembre 2021 à 10h25

Quelle est la méthode de Sleeping Giants pour lutter contre la diffusion des discours de haine ?

L’objectif de Sleeping Giants est de lutter contre le financement des messages haineux (racistes, xénophobes, négationnistes…) – mais aussi des fake news car ces catégories vont souvent ensemble sur des sites peu regardants – par la publicité afin de protéger les citoyens de ces contenus. Selon une étude de Newsguard et Comscore publiée cet été, ils captent 1,68 % des dépenses publicitaires mondiales, soit 2,6 milliards de dollars annuels. La branche française de Sleeping Giants a été ouverte en 2017 alors que le média d’extrême droite américain Breitbart s’apprêtait à lancer une version française avec l’objectif d’influencer les élections présidentielles. 

Pour cela, nous interpellons les annonceurs via Twitter ou en direct lorsque nous les connaissons.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Liens sponsorisés : Valeurs Actuelles a choisi un nouveau partenaire

Valeurs Actuelles porte plainte contre Sleeping Giants

La campagne de boycott publicitaire contre Facebook s'étend en Allemagne

Sleeping Giants France appelle les marques à suivre le boycott de Facebook

Unilever, Coca-Cola, Verizon et Honda rejoignent la campagne de boycott publicitaire de Facebook

Aux Etats-Unis, Verizon rejoint la campagne de boycott de Facebook

Aux Etats-Unis, la marque The North Face adhère au boycott de Facebook, une agence de Dentsu l’encourage

Brand safety : comment les annonceurs peuvent éviter les sites de fake news

Tribunes gratuit

"Le ciblage contextuel permet aux acteurs de la publicité d’éviter les blocages excessifs de sites par les mots-clés"

Décryptages

Comment NewsGuard se positionne sur la brand safety des marques

Dossiers

Fake news : comment des start-up veulent aider les médias en ligne à mieux crédibiliser leurs contenus

Brand safety : Integral Ad Science veut mieux identifier les contenus de désinformation grâce à un partenariat

Dossiers

Les outils de brand safety essaient d'évoluer pour répondre aux critiques

Dossiers gratuit

Publicité en ligne : un rapport remis au gouvernement français propose différentes mesures très coercitives contre les plateformes

Entretiens

Stephan Loerke (WFA) : "Les pertes des éditeurs liées à la brand safety ont été surestimées"

Brand safety : Facebook, YouTube et Twitter s'engagent auprès de la WFA à améliorer leurs contextes publicitaires

Advérification : DoubleVerify acquiert Meetrics

Décryptages

Observatoire e-pub S1 2021 : après la crise, les recettes publicitaires numériques progressent de 42 %