TEST 15 JOURS

L’UDM renouvelle son programme FAIRe

Par Mégane Gensous. Publié le 31 janvier 2020 à 13h41 - Mis à jour le 05 février 2021 à 18h12

Lors de sa matinée de conférences FAIRe2020 vendredi 31 janvier, l’UDM a annoncé renouveler son programme d’engagements sociétaux et environnementaux FAIRe, initié en janvier 2018. 39 marques – les 35 de départs sont rejointes par Axa, Xynergy (Comme j’aime), la Maif et Colgate-Palmolive – s’engagent pour les deux prochaines années sur 15 engagements encore, dont certains ont été ajoutés ou modifiés. Parmi eux : l’introduction de paramètres environnementaux dans la sélection des supports publicitaires numériques et la limitation de la pression publicitaire et de l’utilisation des données personnelles. 

À retenir. Quatre des 15 engagements pris en 2018 concernaient la maîtrise par les annonceurs du contexte de diffusion de leurs messages publicitaires, afin notamment de garantir leur brand safety. Pour autant, selon nos informations, l’UDM a participé au lobbying pour faire retirer de la proposition de Loi Avia l’amendement portant sur la responsabilité juridique des annonceurs vis-à-vis du contexte de diffusion, chose faite mercredi 22 janvier (lire nos explications).

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les annonceurs bientôt responsables juridiquement du contexte de diffusion de leurs campagnes ?

La Global Alliance for Responsible Media définit son plan d’action pour éradiquer les contenus nuisibles en ligne

Brand safety : les annonceurs écartent temporairement la menace d'une responsabilité juridique

Google accepte de participer au projet de traçabilité des campagnes programmatiques Trust.ID

Le Guardian bannit les publicités pour les énergies fossiles