TEST 15 JOURS

La concurrence des agences par les cabinets conseil semble surestimée

Lors de la conférence Agency Futures organisée mardi 25 juin par mind, Sébastien Danet et ODDO BHF, nos panélistes (BVA Limelight, Ebiquity et VT Scan), tous experts du conseil auprès des annonceurs, ont rappelé le rôle central de l’agence de communication traditionnelle comme partenaire des marques et relativiser la place prise par les nouvelles structures dans les budgets marketing.

Par Mégane Gensous. Publié le 26 juin 2019 à 15h38 - Mis à jour le 12 mars 2021 à 17h44

L’annonce de l’acquisition de l’agence créative multi-primée Droga5 par Accenture, début avril, semblait confirmer les craintes du marché de ces dernières années : les cabinets conseil veulent et vont prendre des parts de marché aux agences de communication traditionnelles. Il faut dire que nombreux signaux vont dans ce sens.

D’une part au regard de leurs acquisitions d’agences – autre exemple, le lancement de Fabernovel Stories en octobre 2018 grâce à l’acquisition de la société créative Le Side Car -, qui ont fait d’Accenture le cinquième acheteur le plus actif en 2018 selon COMvergence.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

La concurrence des cabinets de conseil pour les agences est-elle exagérée ?

Le chiffre d’affaires des cabinets conseil français en hausse de 12 % en 2018

La concurrence des agences par les cabinets conseil est-elle surestimée ?