TEST 15 JOURS

Comment GroupM a développé son propre modèle d’attribution post-tracking utilisateur

Les restrictions réglementaires et des big techs sur le tracking utilisateur affectent en premier lieu le ciblage mais aussi l’attribution marketing. GroupM (groupe WPP) a développé un modèle qui n'utilise pas de données personnelles, que Raphaël Pivert, directeur de GroupM business media science, présente à mind Media.

Par Paul Roy. Publié le 09 juillet 2021 à 12h28 - Mis à jour le 19 juillet 2021 à 15h12

Contexte

Si le marché semble avoir répondu en partie à la question du ciblage publicitaire sans identifiants (cookies tiers, IDFA etc.), la volonté de trouver des alternatives à l’attribution et la mesure n’a émergé que dans un second temps. Les agences sont les premières concernées et des solutions en interne émergent, comme plusieurs acteurs l’ont expliqué lors de l’événement Agency Futures organisé en juin par mind Media.

D’abord avec la volonté de sortir des modèles préétablis sur le single-touch -qui attribuent une conversion marketing à un seul canal – la division business intelligence (puis business media science) de GroupM à commercé à travailler sur son propre modèle d’attribution marketing il y a une dizaine d’années.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Tribunes gratuit

"Panels, A/B testings, modèles économétriques... Il faudra inventer de nouvelles approches pour la mesure"

Dossiers

Pourquoi le marché publicitaire utilise de plus en plus le programmatique garanti

Décryptages

Pourquoi Google repousse la fin des cookies tiers à fin 2023

Décryptages Dossiers

Google et identifiants alternatifs (1/2) : mieux comprendre l'annonce de Google pour l’après-cookie tiers

Dossiers

Privacy Sandbox de Google : 8 mois après, encore trop peu de propositions concrètes pour l'après cookie tiers