TEST 15 JOURS

Ads.txt favoriserait la réévaluation des inventaires publicitaires des éditeurs

Par . Publié le 01 décembre 2017 à 17h47 - Mis à jour le 01 décembre 2017 à 17h47

Fin septembre, le Financial Times indiquait que l’usurpation de son nom de domaine lui coûtait un manque à gagner publicitaire d’1 million de dollars par mois (lire sur notre site). Les premiers efforts des éditeurs pour lutter contre ce type de fraude publicitaire commencerait à porter leurs fruits, selon Google. Le groupe en effet indiqué au Wall Street Journal, jeudi 30 novembre, que le prix moyen des inventaires publicitaires acheté à travers sa DSP a augmenté au cours des trois dernières semaines.

Elle attribue ce phénomène à l’adoption d’ads.txt, l’initiative lancée par l’IAB en mai dernier. Selon Google, plus de 50 % de l’inventaire disponible à l’achat à travers sa plateforme DoubleClick Bid Manager (DBM) provient désormais d’éditeurs utilisant ads.txt. Et plus de 750 des 2 000 premiers sites web l’ont adopté. Outre Google, avec DBM, The Trade Desk et AppNexus ont aussi annoncé qu’ils n’allaient plus acheter qu’auprès des vendeurs autorisés.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind