TEST 15 JOURS

2023 : la structuration du marché français de l’e-retail media

Stimulée depuis la pandémie de Covid-19, la publicité sur les sites d'e-commerce se développe. Ses acteurs organisent désormais l’offre, la demande, les outils, etc. pour en faire un levier publicitaire prioritaire pour les annonceurs en quête de conversion. mind Media fait le tour des nouveaux enjeux du développement de l'e-retail media.
Par Mégane Gensous. Publié le 24 novembre 2022 à 17h44 - Mis à jour le 30 novembre 2022 à 15h22
Synthèse

Le contexte

Les périodes de confinement depuis 2020 ont fortement accéléré les usages en matière d’achat en ligne. Ainsi en France, les revenus tirés de l’e-commerce se sont établis à 129,1 milliards d’euros en 2021, soit 15,1 % de plus qu’en 2020 et 24,9 % de plus qu’en 2019 selon la Fevad. La progression du e-commerce s’accompagne d’une augmentation importante des audiences de ces sites, qui représentent une nouvelle source de revenus non négligeable pour les e-commerçants qui les monétisent via la publicité (produits sponsorisés, retail search, bannières). 

Côté acheteurs, la proximité avec l’acte d’achat fait de l’e-retail média un levier publicitaire ROIste très apprécié dans un contexte de contraction économique. Ajouté à cela le fait qu’il s’appuie sur des données first-party et n’est donc que peu impacté par la disparition prochaine des cookies tiers, l’e-retail média prend une place de plus en plus importante dans les mix medias des annonceurs.

Les enjeux

Développer l’offre e-retail media

Malgré l’engouement pour ce levier publicitaire, les inventaires e-retail media sont encore réduits. Outre Amazon, qui a donné naissance à ce marché, l’e-retail media reste principalement porté par de gros distributeurs : Walmart, eBay et Tesco à l’international, CDiscount, Fnac-Darty, Carrefour en France. Les retailers ne sont en effet pas toujours familiarisés avec la monétisation publicitaire, et la commercialisation de leur audience nécessite un investissement technologique qui a un coût important – “plus d’un million d’euros” selon Guilhem Bodin, partner de Converteo. Pour cette raison, certains acteurs se tournent vers des alliances pour mutualiser leurs efforts,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires