TEST 15 JOURS

Quelles synergies et quelle neutralité pour les trading desks au sein des groupes médias ?

Depuis 2015, les principaux trading desks français ont été acquis par des groupes possédant des inventaires médias. Quel est désormais leur positionnement et quels sont leurs liens avec cette activité ? mind Media a interrogé quelques-un des principaux acteurs français. Un tableau comparatif non exhaustif complète cet article.  

Par Mégane Gensous. Publié le 25 février 2021 à 18h18 - Mis à jour le 02 mars 2021 à 10h23

À l’instar de ceux des agences médias françaises (lire la première partie de notre dossier), les trading desks médias ont connu d’importants mouvements ces dernières années. La plupart des acteurs français majeurs ont été absorbés par des groupes médias : Zebestof – rebaptisé depuis ZBO Media – à la suite de son acquisition par le groupe CCM Figaro Benchmark en 2014 ; Tradelab dont Webedia est entré au capital en 2015,  avant de le fusionner en juin 2020 avec Jellyfish ; Tradedoubler voit Reworld Media monter à son capital depuis 2016 ; et plus récemment, Gamned! racheté par le groupe TF1 en décembre 2018.  

Un positionnement qui remonte sur le conseil média

Depuis, dans ces structures aussi, le terme de trading desk a été peu à peu abandonné. Outre la problématique de l’opacité qui a pu être reprochée à ce type de structure, “le terme de trading desk est historiquement associé au display, ce qu’était l’activité de Tradelab à son lancement, mais qui s’est depuis largement élargie à d’autres leviers”, fait remarquer Benoît Coucke,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Trading desks : comment les agences médias organisent-elles désormais leurs achats médias programmatiques ?

L’agence de marketing numérique espagnole Making Science réalise sa première acquisition en France

Fimalac réorganise ses activités de marketing numérique au sein de Jellyfish

Dossiers

Après cookie : qui sont les acteurs positionnés sur le ciblage contextuel ?

Entretiens

Charles Derréal (Loyal Trade) : "Les assets technologiques n'ont plus de valeur pour les trading desks"

La part des achats médias programmatiques non attribués progresse fortement pour le display hors instream