TEST 15 JOURS

Pour les annonceurs, 1 euro investi en publicité dans la presse génère en moyenne 5,7 euros de ventes additionnelles

L'ACPM a commandé à Ekimetrics une étude économétrique pour mesurer le retour sur investissement des publicités en presse papier et numérique de différents annonceurs (luxe, cosmétiques, automobile, produits de grande consommation, télécommunications). Le chiffre est de 4,6 euros pour la presse en ligne et 6,2 euros pour la presse papier par euro investi. L'étude, qui se veut indépendante, a pour objectif de crédibiliser l'efficacité publicitaire de la presse pour les ventes des marques face aux plateformes.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 08 juillet 2021 à 10h30 - Mis à jour le 12 juillet 2021 à 11h41

Quelle est la rentabilité d’un investissement publicitaire dans la presse – que ce soit dans le papier ou sur le numérique – pour une marque ? La question est centrale pour convaincre les annonceurs d’orienter leurs budgets marketing davantage vers les médias historiques plutôt que vers les nouveaux supports en ligne, notamment les plateformes – Google, Facebook et Amazon captant par exemple à eux trois plus de 80 % de la publicité en ligne en France.

L’ACPM a tenté d’y apporter une réponse en publiant mercredi 7 juillet une étude sur l’efficacité business de la publicité en presse papier et numérique. Présentée comme “une première en Europe”, cette étude, qui fait appel à la méthode économétrique, a été réalisée en partenariat avec Ekimetrics, société française de plus de 250 personnes, spécialisée dans la mesure. Elle travaille habituellement avec des agences médias et de nombreuses marques (en voici une brève synthèse).

Dans le cycle marketing traditionnel, la presse est souvent considérée par les annonceurs comme un levier publicitaire efficace sur le long terme – pour le branding, la notoriété, la préférence de marque… – mais déficiente sur le court terme, pour les ventes immédiates, qui constituent souvent leur priorité. Un écueil que veulent lever, non sans mal et depuis plusieurs années, les éditeurs de presse qui font face, sur ce critère, à la concurrence des plateformes dont les résultats immédiats et mesurables sont régulièrement mis en avant par les marques.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretiens

Thomas Allemand (Jellyfish) : "Le plus grand défi pour cibler efficacement sans cookie tiers sera de savoir mesurer en quasi temps réel l'impact business des campagnes"

Corinne Mrejen

"Changeons les dispositifs publicitaires et la façon de mesurer leurs performances"

Tribunes gratuit

"Panels, A/B testings, modèles économétriques... Il faudra inventer de nouvelles approches pour la mesure"

L'ACPM lance OneNext, nouvelle mesure globale des audiences des marques de presse

Agency Futures : le compte-rendu de notre conférence “Agences : comment reprendre le pouvoir ?"

L’ANA teste une nouvelle mesure cross-media avec Comscore

Ebiquity, Lumen Research et TVision créent un CPM basé sur l’attention

Kantar et Ipsos fourniront une mesure d’audience cross-média au marché publicitaire néerlandais

Analyses

Piano rachète la plateforme d’analyse et de mesure des audiences AT Internet

Médiamétrie va déployer sa solution DAR pour les formats publicitaires audio