TEST 15 JOURS

“Impressions fantômes” : Bcovery signe une première campagne publicitaire avec Aldi

Via une solution technologique, la société adtech française Bcovery assure pouvoir détecter des erreurs d'impressions publicitaires et les remplacer en temps réel par une nouvelle campagne. Elle inscrit sa solution dans une logique d'optimisation de la publicité.

Par Jean-Michel De Marchi. Publié le 26 octobre 2022 à 17h55 - Mis à jour le 30 octobre 2022 à 16h25

Selon nos informations, Aldi – conseillé par son agence CoSpirit – est le premier annonceur à utiliser la technologie de la société adtech française Bcovery. Fondée en 2019 par Thomas Objois et Julien Galim, elle propose aux marques de “recycler” une partie des impressions publicitaires “perdues” lors de campagnes en ligne, c’est-à-dire qui ne se sont pas affichées en raison de défaillances techniques (interruptions de communication entre les maillons de la chaîne publicitaire, erreurs liées à la page web, erreurs côté terminal ou connexion utilisateur…).

Entre 10 % et 20 % d’inventaires retrouvés ?…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Analyses Dossiers

5 leviers activables par les sociétés adtechs pour réduire leur impact carbone

Tribunes gratuit

“Impressions fantômes : un phénomène encore méconnu qui fait perdre 10 à 20 % de leur inventaire publicitaire aux éditeurs médias”

La veille de mind Media en février 2021 pour les acteurs de l’adtech et du martech

La veille de mind Media en février 2021 pour les marques et les agences

Tribunes gratuit

"La fraude publicitaire est l’affaire de tous"

Aux Etats-Unis, 8 à 10 % des impressions en CTV sont délivrées lorsque le terminal est inactif

Analyses Entretiens

Yannick Carriou (Médiamétrie) : "Nous allons fabriquer des mesures radicalement différentes d'ici deux ans"

366 et M Publicité s'équipent d'un adserver dédié pour monétiser leur trafic sans consentement : leurs stratégies et les objectifs