TEST 15 JOURS

Google veut déployer Privacy Sandbox sur Android

D'ici fin 2022, le groupe proposera une version bêta des différentes solutions alternatives aux identifiants publicitaires mobiles, qu'il s'engage à supporter pendant encore deux ans.

Par Paul Roy. Publié le 16 février 2022 à 14h00 - Mis à jour le 16 février 2022 à 16h40

Google a dévoilé mercredi 16 février son plan pour déployer sa suite d’API post-tracking utilisateur Privacy Sandbox dans son système d’exploitation mobile Android, en substitut des identifiants inter applications. Il soumet une série de propositions au marché (auxquelles nous n’avions pas encore accès au moment de la publication de cet article) sur son site pour les développeurs,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Privacy sandbox : Google confirme le remplacement de FLoC par Topics

Privacy Sandbox : Google va ouvrir les tests pour Fledge et la deuxième phase de l’API de mesure

Analyses

Privacy Sandbox : toujours beaucoup d'incertitudes autour du projet alternatif aux cookies tiers de Google

Au Royaume-Uni, l’autorité de la concurrence demande à Google des ajustements sur Privacy Sandbox

[Étude mind Media] Les éditeurs ont réduit le nombre de leurs SDK publicitaires entre septembre 2020 et septembre 2021

Snapchat chute lourdement en bourse, le dispositif ATT d'Apple mis en cause

La mise en place d’ATT aurait largement bénéficié à l’activité publicitaire d’Apple

Publicité mobile : App tracking transparency génèrerait un taux d’acceptation à la collecte de données de seulement 15 à 30 %

ATT : Apple introduit une fenêtre de consentement aux publicités ciblées dans ses environnements

Au Royaume-Uni, la CMA va étudier les écosystèmes mobiles de Google et Apple

ATT : les annonceurs déportent leurs investissements sur mobile d’Apple vers Android